Il fait bon vivre à Teilhède, commune des Côtes de Combrailles en Auvergne. La Mairie et le Conseil municipal sont au service de ses habitants et de ses visiteurs.
TEILHEDE - Auvergne, communauté de communes Combrailles Sioule et Morge
TEILHEDE - Auvergne, communauté de communes Combrailles Sioule et Morge
TEILHEDE - Auvergne, communauté de communes Combrailles Sioule et Morge
TEILHEDE - Auvergne, communauté de communes Combrailles Sioule et Morge

Articles

24/02/2020 au 31/03/2020

1000 ESPÈCES SUR UNE COMMUNE… UNE PREMIÈRE !
La base de données « faune auvergne » est ouverte à toutes les observatrices et
observateurs depuis mars 2009… déjà 10 ans passés ! Depuis, nous sommes des
centaines, des milliers à saisir un peu, beaucoup, passionnement… nos observations du
jour, de la semaine, tous les jours souvent… Les chiffres ne font que croître : 35326
données en archives pour 2008 ; puis 111235 la première année de « faune-auvergne »
(2009) et 594432 pour 2019 !
Un autre critère est intéressant à regarder : la richesse en espèces observées en un
lieu. En 2009, il n'y avait que 5 ou 6 groupes faunistiques d'offerts à la saisie… Depuis
2017, le site s'est ouvert à de nombreux autres ordres/familles, d'invertébrés surtout.
C'est ainsi que 19 « catégories » sont directement accessibles, 3 autres sur demande.
Cette étape a motivé de nombreux observateurs-trices à se pencher sur tel ou tel
nouveau groupe faunistique.
Et c'est ainsi que fin Novembre, une première commune d'Auvergne a dépassé le cap
symbolique des 1000 espèces animales recensées sur son territoire : TEILHÈDE – 63.
Cette étape remarquable témoigne d'un énorme travail et de la belle énergie de Pascale
Walravens qui s'est lancée depuis 2015/2016 dans un inventaire faunistique de sa
commune, en bénévole.
Fin 2010, Teilhède cumulait seulement 218 observations pour 71 espèces d'oiseaux et 2
de mammifères !!
Au 23 novembre 2019, lorsque le compteur a passé les 1000 espèces observées, il y
avait « derrière » environ 17300 données saisies.
Pourtant, ce territoire est de taille moyenne (1180ha), sans points forts particuliers :
de la nature « ordinaire », mais variée. En général, les naturalistes auvergnats ne la
connaissent pas et n'y vont pas! Teilhède prend place, non loin de Riom, en bordure du
plateau granitique de la Chaîne des Puys, sur la faille occidentale de la Limagne, avec une
partie calcaire. Des vallons profonds entaillent le plateau, souvent couverts de forêts.
L'agriculture offre des faciès variés : des zones céréalières intensives, mais aussi des
pratiques assez extensives sur une bonne part de la surface.
Pascale Walravens est donc la principale artisane de cet inventaire, soutenue surtout
par 3 autres personnes : Françoise Willer, JJ Lallemant et Gérard Guillot. Gérard
réalise notamment un apport considérable, parfaitement invisible sur « faune
auvergne » : il a dépassé 800 taxons de plantes et fleurs trouvées sur la commune de
Teilhède. Gérard a partagé toutes ses données flore en les saisissant sur la base du
Conservatoire Botanique National du Massif Central, bravo à lui aussi. Donc, bientôt il y
aura 2000 espèces connues à Teilhède ! C'est remarquable… Et votre commune ?
Cette actualité souligne avant tout une envie considérable de découvrir notre patrimoine
naturel, que « faune auvergne » peut provoquer / amplifier chez certains-nes
observateurs. Le site aide ensuite à cette progression. Il faut ici souligner que Pascale
est devenue une « vérificatrice » importante de notre site Internet, pour plusieurs
groupes d'invertébrés, où les compétences nécessaires deviennent complexes et rares.
Attention cette passion de l'observation, de la découverte est contagieuse. Pire,
presque toutes les communes d'Auvergne peuvent prétendre à être plus riches en
espèces que Teilhède ! Alors, allez-y,...ouvrez votre porte, les découvertes commencent
juste derrière ! Et bonnes observations.
Au vu des données engrangées, les prochaines communes d'Auvergne « candidates » aux
1000 espèces devraient être Volvic - 63 (936 espèces) et St-Vidal – 43 (707 espèces).
Et encore bravo à Pascale
L'équipe de « faune-auvergne»